Traduire – Translate – Übersetzen

Archives

Le Rotary de Créteil s’implique dans l’Action Professionnelle


Maxime en cours de décollage, filme son vol.

Samedi 27 septembre 2008, une soixantaine de personnes sont venues se régaler du spectacle aéronautique des planeurs à l’Aérodrome de Moret-Épisy (77). Reçus pas le Club de Vol à Voile de Fontainebleau et sa Région inscrits et rotariens ont pu apprécier la technologie autant que le savoir faire des membres du CVVFR qui nous ont reçus très chaleureusement. Plusieurs jeunes ayant un projet d’avenir ont pu découvrir le planeur en vol accompagné de pilotes chevronnés qui ont répondu à de nombreuses questions. Cette action professionnelle et d’intérêt public ne s’arrête pas là, car le partenariat est conclu sur le long terme ; on ne se défait pas d’une équipe aussi dynamique au bénéfice de tous les intéressés.

 

La République de Seine et Marne 29-SEP-2008 RC Créteil

Revue de Presse

La République de Seine et Marne 29 septembre 2008

Au 1er plan, de gauche à droite :
Didier Petiot, Michel Jourdan, Pierre Muzas, Muguette TestolinCrédit photographique Gérard Régnault

Séverine Dubois-Dauphin Prix Rotary d’Excellence du Travail Manuel

Séverine Dubois-Dauphin distinguée par le Rotary International.
Severine-Dubois Dauphin Prix Rotary du Travail Manuel
Déjà distinguée par le Rotary Club de Maisons-Alfort pour la qualité de son savoir-faire à l’occasion de la fin des travaux de rénovation de l’église communale Saint-Remi à Maisons-Alfort le 25 février 2007, la jeune tailleur de pierre Séverine Dubois-Dauphin vient d’être également mise à l’honneur par le district 1770 du Rotary International qui regroupe 70 clubs de l’Est de Paris.

Séverine Dubois-Dauphin Prix d'Excellence Jeunes Professionnels District 1770 Rotary InternationalCelui-ci lui a en effet décerné le Prix Rotary du Travail Manuel, catégorie Jeunes Professionnels, Prix d’Excellence. Rappelons que Séverine Dubois-Dauphin a joué un rôle majeur dans la rénovation de l’église Saint-Rémi dont les parties les plus anciennes datent du 12e siècle. Un mois et demi de taille quotidienne ont été nécessaires pour mener à bien son ouvrage sur une quinzaine de blocs de pierres dites de Saint-Maximin.

2/212